Nha Trang côté verso

Le contexte précis dans lequel nous visitons un lieu influence beaucoup notre vision des choses. Nha Trang (prononcez [nia tchang]) aurait certainement eu une saveur différente sous un soleil de plomb et une brise océane.

Nous avons malheureusement dû adapter nos activités et visites à la bruine et au relatif froid ( par rapport à Saigon) auquel nous avons eu droit.

Arrivés à Nha Trang par train de nuit –très confortable au passage- à 06h00 du matin, nous avons débuté notre périple par une traversée de la ville. Nha trang est une station balnéaire très prisée au Vietnam (au même titre que Mui ne) et ayant la particularité d’être la seule ville construite directement à côté d’une plage. Si bien qu’on y trouve un long chemin bordant la baie. Est-ce l’Espagne en toi qui pousse un peu ses barres d’immeuble ? Car si le littoral est pour l’instant épargné par ces tristes visions, force est de constater que la fièvre immobilière qui agite tout le pays a planté sa graine qui ne tardera pas à germer.

Mais Nha Trang reste pour l’instant une ville très sympathique dans laquelle nous avons pu découvrir notamment une sympathique pagode juchée sur une butte surmontée d’un bouddha géant observant la ville.

Nous avons ensuite visité THE attraction culturelle de la ville : les tours Cham de Ponagar, vestiges de l’antique civilisation Cham. Les tours furent construites au 8ième siècle et témoignent à merveille de l’architecture si spéciale de ce peuple. Ces photos vous rappelleront peut-être notre passage à My Son, près de Hoi An où nous avions découvert d’autres vestiges Cham, moins bien conservés, mais dans un cadre bien plus exotique et envoutant. Visite qui vaut le coup d’œil mais qui parait désormais bien  insignifiante quand des flashs angkoriens vous reviennent encore en tête…

Nous avons poursuivi notre journée en restant durant trois heures dans THE attraction touristique de la ville : les sources chaudes de Thap Ba. Ce fut la partie la plus difficile de notre week-end. Après un bain de boue chaude obligatoire, on nous a placés de force dans un bain d’eau naturelle brûlante d’où émanaient des senteurs d’herbes parfumées. Le froid ambiant laissait apparaître des volutes de fumée et la très légère bruine continuait à tomber, nous donnant un peu de fraicheur.

La suite fut une suite de massages de pieds, de tête puis encore un jacuzzi brûlant…Définitivement une visite horrible.

Nous avons passé le reste de la journée à nous promener dans la ville et la soirée à fêter dignement l’anniversaire de ma douce en buvant cocktails sur cocktails les pieds dans le sable dans un bar/boîte local.

Quand nous avons réussi à nous défaire des bras de Morphée, nous avons commencé notre dimanche par une visite de l’Institut Océanographique de Nha Trang. Nous y allions sans réelle ambitions, pensant voir deux petits requins et trois crustacés se battant en duel et là… le choc : des poissons multicolores, des poissons pierre, des poissons écureuil, des murènes gigantesques à portée de bras, des crabes énormes qui n’ont rien à envier à spider-man, des poissons clowns… en bref tout Le Monde de Nemo sous nos yeux ! Car non seulement la richesse de cet institut est inouïe mais ces poissons sont réellement « sous » nos yeux. Un enfant se penchant trop dans le bac principal pourrait aisément tomber au milieu des requins et des murènes (c’est la Vietnam Touch) !

Impossible donc de retranscrire la richesse de ce que nous avons vu mais ce fut presque mieux qu’une plongée car nous avons eu accès à des poissons qu’on ne peut d’ordinaire pas voir soit à cause de leur tendance à se cacher, soit à cause de leur dangerosité.

Une autre des richesses de Nha Trang sont les nombreuses îles qui cisaillent le paysage. Nous avons décidé de ne pas prendre la mer à cause du temps et gardons donc pour une éventuelle future visite la découverte de ces trésors. Le reste de notre dimanche fut donc pour nous l’occasion de nous promener en moto dans les petites rues locales et le village de pêcheurs non loin, puis nous avons également profité de la gastronomie locale.

Si Nha Trang ne s’est pas totalement révélée à nos yeux, le temps maussade nous a permis de découvrir des lieux que nous n’aurions peut-être pas découvert, ou moins apprécié, en temps normal. Ce fut donc un week-end très agréable, assez loin de ce que nous imaginions !

Publicités
Cet article, publié dans Nha Trang, Photos, Sud, Voyages au Vietnam, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Nha Trang côté verso

  1. brigittesinan dit :

    gros bisous à tous les deux; merci toujours pour ces carnets de voyage, on vous suit….

  2. JC.P Couture dit :

    Nous envions toujours votre séjour qui vous fait profiter de si belles excursions et qui nous font davantage regretter ce contre-temps fâcheux qui nous prive de notre rencontre si attendue . …
    Il fait très beau à Pau !!! Bises à vous 2 et bon anniversaire ( avec retard ) à Marion .

  3. BENNET Fabienne dit :

    Le reportage photo est de qualité et les commentaires un régal. Félicitations au narrateur.
    Fabienne

  4. Anonymous dit :

    Tu peux nous dire maintenant que ça te manque les champs de maïs…

  5. Ping : Quy Nhon : une station balnéaire… vietnamienne… | Good Morning Saigon!

  6. Ping : Nha Trang côté recto | Good Morning Saigon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s