De l’enfer au paradis

Con dao est un archipel de 16 petites îles au large de Vung Tao (à peine 45 minutes de vol depuis Ho Chi Minh) qui a récemment été au-devant de la scène people car Brad Pitt, Angelina Jolie et leur bus d’enfants y ont posé leurs bagages il y a quelques mois. Nous sommes partis à un petit groupe de 6 amis pour découvrir une partie de ces îles.

Il est assez facile de résumer Con dao puisque tout se trouve sur l’île principale à savoir : une route goudronnée qui longe toute l’île du nord au Sud (mais qui ne fait pas le tour de l’île), de belles petites collines de verdure qui se jettent dans l’océan, de magnifiques et larges plages de sable, une eau turquoise et transparente, environ  trois restaurants, peut être autant d’hôtels… vous l’aurez compris, on va à Con dao pour le calme de l’île, et pour se sentir isolé et seul.

Mais si Con Dao est aujourd’hui synonyme de calme et de repos, son histoire fut mouvementée et ce paradis sur terre fut le témoin d’atrocités qui sont encore gravées dans les mémoires de tous les Vietnamiens.

Repère de corsaires chinois dans un premier temps, elle fut par la suite découverte par Marco-Polo en 1294. On sait que des espagnols y ont également vécus au 16ième siècle car des pièces de monnaie à l’effigie de Charles Quint ont été retrouvées au hasard de plongées. L’histoire se met en marche en 1862 lorsque le gouvernement français décide d’installer à Con Dao le bagne de Poulo Condor pour y emprisonner les opposants à la colonisation.
Cette célèbre prison fut l’objet de notre première visite en arrivant sur l’île. Le moment le plus symbolique fut la découverte des fameuses « cages aux tigres » dont se servaient les geôliers pour enfermer les multiples prisonniers. Ces-derniers ne pouvant pas ou peu se lever à cause du système d’attaches, finissaient par perdre l’usage de leurs jambes, restant parfois des années accroupis.

La prison fut par la suite récupérée par les Vietnamiens en 1954 et utilisée pour la même fonction jusqu’en 1975. Là se côtoyaient vietnamiens du Sud, du Centre ou du Nord, qui avaient montré une opposition au gouvernement.  On estime à 20 000 le nombre de personnes qui périrent dans cette prison.

Nous avons poursuivi notre visite par le cimetière proche de la prison. Une tombe a particulièrement attiré notre attention : celle de Vo Thi Sau. Si elle prête son nom à beaucoup de rues partout dans le Vietnam, c’est que son destin tragique l’a transformée en Héroïne pour les locaux. Née en 1933 et enrôlée dans le Vietminh à l’âge de 14 ans, elle fut emprisonnée à 16 ans pour avoir jeté une grenade sur deux Vietnamiens pro-colonisateurs français. Emprisonnée sur le continent, elle fut ensuite transférée à Poulo Condor où elle resta enfermée jusqu’en 1952, date de son exécution. Elle fut la première femme de l’histoire du Vietnam à être condamnée à mort. Lors de son exécution, elle s’est parée d’un habit blanc, pour que ses assassins puissent bien voir son sang rouge couler pour le Vietnam. Pour la petite histoire, la personne ayant le mieux résumé la vie de Vo  Thi Sau n’est autre que l’éminente poétesse Marion Bennet qui nous a régalés d’un :

« 1933 – 1952,
Elle n’a pas fait long feu. »

Je vous laisse apprécier.

Nous avons poursuivi notre samedi par quelques balades en moto à flan de falaises, la découverte d’une superbe plage où nous avons fait un peu de snorkeling et où Cédric, notre tueur à gages sous-marin, nous a ramenés un poisson-globe gorgé d’eau ! Assez impressionnant !

Dimanche, nous avons loué un bateau privé pour nous amener sur l’île de la Tortue, toute proche, pour profiter des meilleurs spots de snorkeling locaux.

Outre de très beaux coraux et autres curiosités sous- marines, j’ai pu tomber nez à nez avec une énorme tortue de mer (mâle) ! A une dizaine de mètres de moi, elle avait la tête hors de l’eau et semblait reprendre son souffle. Lorsqu’elle m’a vu approcher, elle a replongé et j’ai pu voir la dite tortue et ce qui semblait être sa femelle passer sous moi avec une certaine élégance. Incroyable expérience.

Le bateau nous a par la suite déposés sur la plage principale de l’île où il n’y a rien. Mais alors vraiment, vraiment rien. Pour l’anecdote croustillante, c’est sur cette île qu’eut lieu l’émission Koh Lanta lors de la session vietnamienne. Je ne me remets toujours pas d’avoir marché sur les pas de Denis Brogniart.

Le soir, nous avons pris un dernier cocktail dans le Resort qui avait été choisi par Angelina Jolie et Brad Pitt afin de tester le luxe Vietnamien (environ 600-800 dollars la nuit tout de même…). Et il n’y a pas à dire, la vie est quand même très belle quand on a beaucoup d’argent !

Voilà donc pour Con dao ! Je ne m’étendrai pas sur notre Resort et nos bangalows faisant face à la mer ou sur les poissons frais pêchés le jour même par Cédric et mangés le soir…

Petite précision : les Vietnamiens, étant animistes, n’aiment pas vraiment aller à Con Dao. Trop d’esprits meurtris y séjournent encore et le passé est trop lourd… Il suffit de voir le nombre de bouquets de fleurs dans le petit avion nous amenant sur l’île pour se rendre compte de l’aspect « pèlerinage » de ce voyage pour les locaux. Mais si elle a connu mort et fureur, l’écho de ce passé  est aujourd’hui atténué par la douceur du va et vient continu de l’eau turquoise sur l’immensité des plages… et l’île peut alors offrir ce qu’elle a de mieux à offrir : la quiétude.

Publicités
Cet article, publié dans Con Dao, Photos, Sud, Voyages au Vietnam, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour De l’enfer au paradis

  1. Philippe Couture dit :

    Encore un moment de poésie dans les photos et dans le texte. Un régal de te lire. Il ne nous reste plus qu’à attendre le blog de Mimi pour comparer, mais tu mets toujours la barre très haut.

  2. JC.P Couture dit :

    Tu nous fais visiter le Viet Nam bien mieux que n’auraient pu le faire les meilleurs voyages organisés !!! Nous vous envions et toutes ces excursions nous font rêver. Profitez-en comme vous savez si bien le faire . Bises à vous deux .

  3. Fan Anonyme dit :

    trop la classe les photos sous-marines ….

  4. Aigri.com dit :

    Tu pourrais pas plutot parler des embouteillages pour aller au boulot, des 10h de bureau quotidiennes, des crises de tourista que vous avez une fois par mois, des cafards qui sortent de la douche, de la pluie qui tombe sans interruption durant une semaine, des choses de la vie quoi!
    Au lieu de ça, Mônsieur nous balance ses photos en pleine gueule, et vas-y que les plages sont belles, les poissons multicolores, des cocktails à foison….
    Ici c’est la crise, respecte au moins notre mauvaise humeur!
    Tu n’as donc pas de coeur??

    Je ne te salue pas, ex fan de boys-band

    • eldudi40 dit :

      Et oui mais malheureusement, ma maison est à 3 min en moto du boulot, donc pas d’embouteillages…pas de stress au boulot, pas l’ombre d’une turista en presque 6 mois, je ne sais plus à quoi ressemble un cafard (on en a eu 1 ces 3 derniers mois –> je crois qu’ils ont compris que c’était trop dangereux pour eux) et on approche de la saison sèche donc il fait dans les 36 degrès tous les jours et pas une goutte de pluie…

      Désolé pour toi, ex-basque 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s