Dalat, ton univers impitoya-a-ble

Ou pas. Perchée à 1500 mètres d’altitude dans les hauts plateaux du centre-sud du pays (à 6/8h de bus de Saigon), Dalat est une agréable ville d’altitude connue pour ses cultures maraichères, son vin et son doux climat permettant au visiteur venu des plaines de quitter la chaleur moite du pays pour purifier ses poumons et profiter d’un air pur et frais (températures comprises entre 10 et 25 degrés en moyenne). Si la ville a une histoire récente, elle n’en est pas moins passionnante.

Le site fut découvert par le célèbre bactériologiste franco-suisse Yersin le 2 juin 1893 (presque un an jour pour jour avant qu’il ne rentre définitivement dans l’Histoire en arrivant à isoler le bacille de la peste). Alors qu’il effectuait des missions d’exploration, il tomba sur le plateau du Lang-Bian et tomba amoureux de ses paysages vallonnés et de son climat si doux. Il conseille alors à Paul Doumer, alors Gouverneur français de l’Indochine d’y construire un sanatorium pour permettre aux coloniaux de récupérer des fatigues liées au climat tropical. S’en suivront de multiples phases de construction qui donneront à la ville son caractère très…français ! Car par moment, on a vraiment l’impression d’être en plein cœur des Alpes… Les pins côtoient les maisons coloniales, chalets suisses ou même parfois les maisons basques et donnent à la ville son originalité.

Si tout a été créé artificiellement, il faut avouer que trouver un lac (propre), des parcs et de nombreuses fleurs dans la ville est très agréable quand on sort de Saigon. Les alentours de Dalat sont quant à eux quadrillés de cultures de toute sorte (thé, café, carotte, fleurs, salades etc).

Parti par bus de nuit avec un ami, nous avons démarré notre visite des lieux en louant les services d’un guide local.

Sur les 54 ethnies présentes au Vietnam, 5 se trouvent dans la région de Dalat. Nous avons démarré notre journée de visites par la découverte du village des Lat (qui ont donné leur nom à la ville, Da Lat signifiant « La source des Lat »). Nous nous attendions plus à une minorité ethnique vivant recluse et non à un village comme celui que nous avons vu, finalement assez « standard », mais les anecdotes et explications données par le Chef du village furent très intéressantes. Ayant appris le français petit à l’école, il nous a régalés de quelques vieilles chansons françaises dont  il ne me restait que quelques vagues souvenirs et de quelques morceaux de musique.

Nos pas, ou plutôt nos roues, nous ont ensuite menés vers la découverte de plantations de fleurs. Celles-ci pullulent dans cette région du Vietnam tant le climat y est adapté.

Le Chill Village (autre ethnie locale), fut une copie presque conforme du premier village visité et nous aura permis  de traverser quelques plantations de café. Pour information, le Vietnam est le 3ième producteur de café au monde (après le Brésil et la Colombie).

L’étape suivante fut l’une des plus intéressantes de nos visites de la journée. Nous nous sommes rendus chez des particuliers qui produisent leur propre alcool de riz et nous l’avons évidemment gouté. Près de 70 degrés tout de même…un bon énergisant !

Pour accompagner cet alcool de riz, nous avons gouté un café bien particulier. Les habitants locaux font manger des grains de café à des fouines, enfermées dans des cages. Ils récupèrent ensuite leurs excréments, isolent les grains de café, les nettoient et les utilisent ensuite pour produire un café assez fort et très bon.

La région compte de nombreuses cascades qui méritent le coup d’œil, comme la cascade de l’éléphant. Elle est située juste à côté d’une jolie pagode (Linh An Pagoda) où règne un calme apaisant, donnant même des rictus de plaisir au plus zen des buddhas.

Nous nous sommes ensuite rendus dans une fabrique de soie puis dans une ferme de criquets, ce qui nous a permis de déguster ces petites bestioles (grillées avec de l’oignon), tout cela arrosé de quelques verres d’alcool de riz !

Après toutes ces découvertes, nous avons repris les routes de montagne sinueuses et boisées en direction de Dalat (la cascade se trouvant tout de même à une trentaine de kilomètres de la ville) pour y découvrir deux des principales attractions de la ville.

Conçue par une architecte vietnamienne, Dang Viet Nga, et ouverte en 1990, la pension Hang Nga dite « Crazy house » compte une 10aine de chambres. C’est un peu le palais du facteur cheval au Vietnam. Adoptant des courbes arrondies et débordant d’un imaginaire très proche de l’univers Disney, on peut y trouver une certaine ressemblance avec certaines œuvres de Gaudi. On peut se promener le long de chemins étroits improbables passant au-dessus des toits sans qu’aucune protection ne vienne assurer votre sécurité. La Magie du Vietnam ! Cela donne un charme vraiment irréel à l’édifice qui semble être tout droit sorti d’un songe.

Seconde visite : la gare de Dalat. En vue de faire de la ville  un petit paradis d’altitude, loin de la touffeur saïgonnaise, les Français ont fait construire un chemin de fer de 84 km reliant la ville de Phan Rang (province de Ninh Thuân) à Dalat, perché à 1.500 m d’altitude. Il a fallu six ans, de 1932 à 1938, pour construire cette voie. À cette époque, la station était considérée comme la plus belle d’Indochine.

Au milieu des années 1960, en raison de la guerre, cette voie a été abandonnée car en partie détruite. En 1991, sept kilomètres entre Dalat et Trai Mat ont été réhabilités à des fins touristiques par le secteur des chemins de fer du Vietnam. La ligne sera prochainement entièrement restaurée et permettra de joindre Dalat et Nha Trang, sur la côte.

Le deuxième jour fut l’occasion de découvrir la nature et de prendre un bon bol d’air frais. Nous sommes donc allés vers le sommet le plus haut des environs (qui culmine à plus de 2000 mètres). Comme nous souhaitions éviter les voies touristiques, nous avons décidé de partir à travers les cultures maraichères et de suivre un chemin de fortune à travers la forêt pour pimenter un peu notre montée. Ce fut une excellente décision et cela nous à permis de vivre certainement le meilleur moment de notre week-end à Dalat. Pas âme qui vive, le bruit du vent dans les pins pour seul compagnon, nous avons pu profiter du calme et de la vue magnifique qui s’est offert à nous. Une montée assez physique quand même, qu’en bon montagnard que je suis, j’ai effectué en tongs. Une erreur à voir l’état de mes pieds en arrivant… Le haut de la colline nous a permis d’avoir une vue panoramique à 360 degrés sur la campagne environnante en dégustant quelques brochettes de porc, crocodile et autruche.

Le chemin du retour fut tout aussi sympathique et nous avions deux compagnons de route : deux jeunes françaises déçues par leur route aller et souhaitant une descente plus atypique.

Le fin de la journée fut l’occasion de découvrir (sous la pluie) une nouvelle cascade, de nous essayer à des luges style parc d’attraction en dévalant une colline au milieu des arbres, et de nous promener dans Dalat dans les quelques zones que nous n’avions pas encore découvertes.

Connue comme étant LA destination pour les visiteurs souhaitant voir les hauts plateaux du centre du Vietnam, Dalat est une destination très agréable. On peut y voir et y faire beaucoup de choses (intéressantes) mais le vrai trésor de la région ne s’offre  au visiteur que lorsqu’il prend le temps de s’éloigner un peu des routes balisées pour découvrir un monde rural riche et coloré et des paysages de collines boisées balayées par le vent à perte de vue. Yersin ne s’était pas trompé en choisissant ce site.

Publicités
Cet article, publié dans Dalat, Photos, Sud, Voyages au Vietnam, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dalat, ton univers impitoya-a-ble

  1. Ping : Retour vers les hauts plateaux | Good Morning Saigon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s