Retour vers les hauts plateaux

Plus grande ville des hauts plateaux du centre avec 300 000 habitants, Buon Ma Thuot n’a Carte Sud Vietnamrien d’une destination touristique. Elle est située entre Dalat et Pleiku, à quelques 360km de Saigon. Peu d’étrangers habitant au Vietnam s’y rendent, et encore moins les touristes de passage, préférant souvent la visite de Dalat.

Sylvain et moi sommes partis boucler la boucle en allant explorer cette troisième grande ville de la région après nos visites de Dalat et Kon Tum.

Capitale régionale du café (excellent d’ailleurs), Buon Ma Thuot est célèbre pour avoir été le lieu de la dernière grande bataille de la Guerre du Vietnam du 3 au 18 mars 1975 opposant le Sud Vietnam au Nord Vietnam, avec l’issue que nous savons. Cette défaite fut désastreuse pour le Sud Vietnam d’un point de vue stratégique, car elle a ouvert la route du Sud aux communistes (la prise de Saigon aura lieu dès la fin avril 1975), et humain. La majorité des troupes sud-vietnamiennes ne purent être évacuées et furent capturées. Nous en reparlerons plus tard à l’occasion d’une de nos rencontres sur place.

S’il n’y pas vraiment de monuments à voir dans la zone, on s’y déplace essentiellement pour découvrir des zones rurales peuplées par une trentaine des 54 ethnies minoritaires que compte le Vietnam ainsi que pour apprécier la beauté du cadre naturel. Toutes ces richesses sont disséminées un peu partout autour de Buon Ma Thuot, si bien que nous avons parcouru près de 300km en moto durant ces deux jours.

P1020132Arrivés aux premières lueurs de l’aube et après une rapide visite d’un village local, nous sommes rapidement partis en moto en direction du célèbre lac local dont le superbe nom raisonne encore dans mes oreilles : le lac Lak. La campagne locale est assez jolie et de nombreuses rizières, plantations de café, de poivre, d’hévéas, ou de véritables champs de manioc en train de sécher  se succèdent dans une mosaïque de couleurs et d’odeurs. Pour l’anecdote, nous sommes passés durant ce trajet de 60km, juste à côté d’une rizière où un groupe de vietnamiennes était en train de ramasser de jeunes plants. N’ayant jamais eu l’occasion de mettre les pieds dans une rizière, je me suis alors invité auprès d’elles pour m’essayer à ce travail fastidieux mais convivial.

P1070801

La région de Buon Ma Thuot était reconnue au 19ième siècle pour abriter de nombreuses espèces animales (éléphants, tigres, singes etc). L’empereur Bao Dai (mort en exil en P1020103France en 1997) aimait à s’y rendre pour chasser dans les environs. Il avait d’ailleurs fait construire une sorte de villa, perchée sur une colline, au bord du lac Lak. Villa sans intérêt et transformée en restaurant qui offre néanmoins, une vue splendide sur le lac et ses rizières. Car si le lac Lak n’a rien  d’incroyable, la beauté du site réside dans ses rizières multicolores qui l’encerclent, au milieu desquelles on peut voir glisser de lents et gracieux pachydermes. Magnifique spectacle assez atypique !

Nous nous sommes ensuite promenés au milieu des villages bordant le lac. La plupart des villages locaux sont constitués de maisons en bois (souvent du bois de teck), parfois sur pilotis, et de longues maisons communales, identiques à celles aperçues à Kon Tum (avec des toits moins hauts néanmoins).

La fin de la journée fut l’occasion de partir sur des routes terreuses, où les nids de poules règnent en maître, à la recherche d’une célèbre cascade locale. Magnifique chemin qui nous a permis de retrouver les « hello » et sourires entrevus lors de nos précédents voyages, avant de découvrir cette superbe cascade (le débit d’eau était moindre pour cause de saisons sèche).

P1070834

Le soir fut l’occasion de nous régaler autour d’un plat d’une sorte de spaghettis bolognaise, certainement les plus mauvais que j’ai mangés de ma vie.

Partis à la fraîche dimanche (les nuits et matinées sont (très) fraîches et les journées très (très) chaudes), nous nous sommes rendus dans le principal musée de la ville. Il présente les différentes ethnies et leurs traditions (essentiellement les ethnies majoritaires, les Edê, les Nung, les Tay et les Mnong), l’histoire de la région et ses richesses naturelles. Un musée très intéressant et plutôt bien fait. Nous avons ensuite roulé vers un des nombreux parcs naturels de la région en direction du village Ban Don. C’est aussi un lieu célèbre pour les vietnamiens car c’est LA région du Vietnam où l’on peut trouver des éléphants. Si nous avons eu un peu peur du côté Walt Disney de ce village dans un premier temps (il y a même un plan du village à l’entrée), force est de constater que l’isolement du lieu le rend totalement désert. Ce fut l’occasion d’une petite balade en éléphants et d’une promenade au calme dans le paysage local. Mais ce fut surtout l’occasion de faire une très belle rencontre.

Chinh est un guide/chauffeur vietnamien de 67 ans. Il parle français (même si il n’avait pas P1020176pratiqué depuis longtemps) et a passé la quasi-totalité de sa vie dans les hauts plateaux. Il a participé à la Guerre du Vietnam…dans l’armée du Sud. Il a même été de la Bataille de Kon Tum, qui a précédé de peu celle de Buon ma thuot citée en début d’article. Son récit de guerre fut passionnant et touchant. Capturé par les forces du Nord, il est resté deux ans en prison avant d’essayer de reconstruire sa vie.

Si nombre de ses amis ont quitté le Vietnam après l’emprisonnement, lui n’a pas pu. Ses 3 enfants déjà nés (il en a 7 aujourd’hui) et le manque d’argent l’ont cloué dans les hauts plateaux et il a alors dû effacer l’ardoise pour démarrer à nouveau sa vie (étant un militaire de l’armée du Sud, aucun transfert vers celle du Nord n’était envisageable, raison pour laquelle notamment il n’a pas participé à l’intervention du Vietnam au Cambodge à la fin des années 70). Il profita du fait qu’il savait conduire (compétence pas si courante à cette époque) pour en faire son travail.

Une rencontre rare et riche. Comme il devait partir avec un groupe, nous nous sommes donnés rendez-vous pour nous retrouver autour d’un repas, à la fin de la journée, à Buon Ma Thuot.

Après cette rencontre, nous avons décidé de nous laisser guider par notre flair pour occuper nos dernières heures dans la région. Ce fut l’occasion de faire d’autres belles P1020203rencontres (tout ça dans un vietnamien parfait évidemment) et de découvrir une route  perçant les rizières, où règne un calme et un silence absolus. Les ponts se résument à quelques bouts de bois posés sur des câbles et les maisons semblent n’avoir pas changées depuis un siècle. Quel sentiment de se savoir à 60km de Boun ma thuot, ville déjà peu (voir pas) visitée par les touristes, au milieu de la campagne et entourée de rizières. Il est probable que les locaux ne doivent pas souvent voir passer en moto un blond aux yeux bleus et un géant d’1m93.

P1020200

De retour à Buon ma thuot, nous avons donc retrouvé Chinh pour manger une spécialité locale dans un de ses restaurants préférés. Nous avons alors parlé Vietnam, tradition, religion (il fait partie des 10% de vietnamiens qui sont catholiques)…

Autre destination incroyable des hauts plateaux du centre, Buon Ma Thuot recèle bien des trésors, que ce soit des paysages superbes ou des rencontres hors du commun. Ces découvertes restent moins accessibles qu’à Kon Tum, car plus lointaines et disséminées partout dans la région, mais cela renforce peut être encore plus l’immersion. Une fois de plus, force est de constater que c’est lorsque l’on sort de sa zone de confort et que l’on va vers les gens ou que l’on fait l’effort de sortir des sentiers battus qu’on fait les plus grandes découvertes. Et dire que certains expatriés qui vivent au Vietnam depuis plusieurs années n’y ont même pas mis les pieds…

Publicités
Cet article, publié dans Buon Ma Thuot, Photos, Sud, Voyages au Vietnam, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s