Kuala Lumpur : l’autre grande Capitale du sud-est asiatique

A peine les valises du Laos posées, nous sommes repartis le week-end dernier passer dire bonjour à une amie bordelaise en vacances  dans la zone, et nous avons donc passé deux jours à Kuala Lumpur.

Capitale de la Malaisie (ancienne colonie britannique ; Indépendance acquise en 1957), ce « confluent boueux » (son nom en malais) a une histoire très récente. Ce lieu qui à la fin du Carte Malaisie19ième siècle n’était que misère, marais et malaria, s’est vu muter en un petit siècle en une ville cosmopolite et moderne grâce à l’exploitation intensive de gisements d’étain, qui a agi comme un aimant à capitaux et a donc permis une expansion rapide.

La ville devint en 1896 capitale des Etats malais fédérés. Elle atteint aujourd’hui 1,6 millions d’habitants, et 6 millions si on compte l’aire urbaine.

A l’image de sa voisine Singapour, Kuala Lumpur est une ville cosmopolite, une mosaïque culturelle et architecturale formant un tableau étrangement (bien) assorti. Malais (41%), chinois (39%), indiens (10%) et d ‘autres peuples cohabitent, si bien que si la religion d’état P1030820est l’Islam, sont aussi présentes d’autres religions telles le christianisme, le bouddhisme ou le taoïsme. Les différents immeubles sortant du sol n’ont pas vraiment de cohérence architecturale, et il n’est pas rare d’observer de curieuses associations entre immeubles délabrés du centre-ville historique juste à côté de grandes tours de verre modernes. Si la ville ne possède pas  de monuments ou de sites exceptionnels hormis les célébrissimes Petronas Tower, elle affiche un métissage intéressant. En somme une ville où l’on pourrait voir un muezzin manger un cheese naan dans le China Town… à y perdre la tête…

Nos premiers pas nous permirent de traverser le centre-ville historique et le quartier indien P1030800de la ville avant d’atteindre le musée de l’Art Islamique (plus grand musée d’art islamique en Asie du sud-est). Superbe espace rassemblant maquettes des principales mosquées du monde, vaisselle, habits, tapis, armes… bref, un musée très complet et intéressant. Faisant face à ce dernier, la Mosquée Nationale, ou Masjid Negara, fait figure de complément de visite parfait. Mosquée moderne construite en 1965 pour 10 millions de dollars (!), elle est plutôt agréable même si elle n’a pas le charme si particulier des mosquées plus anciennes.

Nous avons ensuite rejoint nos amis et poursuivi nos visites vers la KL Tower. Relais de P1030827télévision inauguré en 1996, elle offre une vue immanquable sur les Petronas du fait de sa situation stratégique en haut de la colline Bukit Nanas. La plateforme d’observation ne culmine néanmoins « que » à 276 mètres.

Notre soirée nous permis de nous promener dans le quartier « in » de Kuala lumpur. Une zone qui s’étend autour des rues principales Jalan Alor et Jalan Bukit Bintang.  Bars et P1030899restaurants de rue alternent à la lueur des lampions. On s’y plait à déambuler dans le brouhaha constant, les vapeurs des plaques de cuissons installées dans la rue, sous les regards de quelques femmes/hommes (pas toujours facile d’en être certain) de joie attendant leur prochain client. Une vraie rue à l’asiatique très agréable et animée où semble se concentrer la jeunesse Kuala lumpurienne.

Mais je n’ai pas encore mentionné les joyaux de Kuala Lumpur, cet œil de Sauron qui vous regarde de partout, où que vous soyez dans la ville, et qu’on se plait à chercher au travers des gratte-ciel du centre-ville, quand les lumières s’allument et transforment les deux fusées en véritables néons géants.

P1030875

Plus hautes tours jumelles du monde et neuvième plus hautes tours du monde avec 452 mètres (en 2013) (en comptant la One World Trade Center à New York qui devrait être Liste des 10 plus hauts gratte-ciel du mondeterminée en 2013 ; Voir classement ci-contre), elles sont des bijoux de construction, de vraies Oeuvres d’Art. A l’instar de la KL Tower, on les voit presque de partout si bien qu’elles nous ont bien souvent servi de boussole pour nous déplacer dans la ville.

Les tours abritent les locaux de l’entreprise malaisienne Petronas, aussi faut-il réserver sa place dès 07h00 du matin pour pouvoir rentrer dans le quota quotidien de visiteurs autorisés.

Le graal, une fois obtenu, offre l’accès au Skybridge reliant les deux tours et au sommet P1030948d’une des tours. Je ne pensais pas que la vue serait aussi incroyable de là-haut. La vue sur la tour jumelle permet de se rendre compte de la hauteur de celles-ci par rapport au reste de la ville. Une expérience vraiment impressionnante. Pour donner un point de comparaison, la Tour Eiffel fait 324 mètres de hauteur.

Nous sommes ensuite allés visiter une autre attraction bien connue des lieux : les grottes de Batu. Gardée par la statue colossale Murugan (42,7 mètres !), dieu tutélaire des Tamouls, la  gigantesque grotte principale garde en son sein plusieurs temples hindous. Visite rapide mais intéressante, où l’on doit slalomer entre les dizaines de singes qui occupent les lieux et se plaisent à manger les offrandes déposées pour les dieux !

P1030963

Le reste du week-end fut partagé entre jardin d’Orchidées, et  balades dans les rues centrales et le Chinatown local.

Moins oppressante que Bangkok, moins policée que Singapour, Kuala Lumpur s’est révélée être une ville très agréable, moderne, multiculturelle où l’on prend plaisir à se balader dans ses rues propres, croisant tour à tour mosquées, temples chinois ou gratte-ciel. Une ville en plein essor qui a clairement su gérer son virage vers la modernité.

Publicités
Cet article, publié dans Kuala Lumpur, Malaisie, Photos, Voyages Hors Vietnam, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s