Un peu plus près des nuages

Avant notre départ prochain pour une nouvelle grande aventure, Marion et moi avons décidé de passer un dernier week-end dans le centre du Vietnam.

Depuis Da Nang, principale ville commerciale du centre du pays située entre Hué et Hoi An, nous sommes partis en moto en direction du célèbre col de Hai Van, portant le doux nom de « Col des nuages ». La météo capricieuse ne nous offrant qu’un soleil brûlant et P1040413harassant, nous n’avons pu jouir des paysages nuageux qui valent son nom à cette route sinueuse à flan de collines.

Au sommet de la montagne se dresse une porte (Hải Vân Quan) sur laquelle sont gravés les mots « La première porte du Vietnam ».

Une fois le fortin au sommet du col visité (vestige du temps où Hué était encore Capitale royale), une petite route peu empruntée nous mena vers le point culminant du mont  où nous pûmes jouir d’une vue sur les deux versants et sur la mer de Chine méridionale.

P1040477

La route nous mena ensuite vers le versant Nord et une superbe plage désertée par les touristes et les locaux (je rappelle qu’au Vietnam, les horaires de plage sont inversées pour P1040450les locaux par rapport à la France : les vietnamiens s’y déplacent en masse à partir de 18h00, quand le soleil commence à faiblir, et à l’inverse, ils délaissent les plages durant la journée).

Nous avons ensuite suivi la route bordant la mer en direction du sud, pour nous rendre à Hoi An, ville que nous avions déjà visitée lors de la venue du frère de Marion (voir Article).

Ce trajet fut l’occasion pour nous de faire une halte aux Montagnes de Marbre, célèbre P1040504attraction de la région. La zone comprend cinq monts dont un seul peut être visité. Il abrite plusieurs temples et grottes naturelles plutôt bien aménagés et agréables.

Si Hoi An reste pour moi le royaume des magasins et du tourisme de masse, elle n’en reste pas moins agréable et on prend plaisir à marcher dans ses rues étroites où les chats règnent en maître.

P1040590

De plus il suffit de faire quelques kilomètres en dehors de la ville pour se fondre dans un décor de campagne vietnamienne typique.

Je laisserai le mot de la fin à des auteurs vietnamiens ayant écrit sur la beauté du Col des Nuages :

Le poète Ky Xuyên Nguyên Thong, tout d’abord :
« Les falaises se dressent à la porte frontière formant un rempart accidenté, Le vent agite les nues qui se répandent en brume…  »

Et le célèbre écrivain Nguyên Tuan :
« À l’estuaire, surplombe un haut bloc montagneux
Où la fumée et les nues se marient dans l’espace  »

P1040555

Publicités
Cet article, publié dans Photos, Trajet Hué / Hoi An - Col des Nuages, Voyages au Vietnam, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s